Harcèlement moral des bergers sardes. La solidarité de CREI et ACLI: “Il faut controller qui transforme le lait et favorise la coopération”

104

Depuis quelques jours les bergers sardes renversent du lait sur les routes et les places de nos villages: chaque goutte représente la dignité de ces gens la sueur et le sacrifice de beaucoup d’éleveurs qui n’ont plus aucun espoir. Cela concerne une lutte importante faite pour obtenir des meilleurs prix et des accords équitables entre ceux qui produisent et ceux qui achètent et transforment le produit. 

Sur environ 12.000 entreprises pastorales sardes 10.093 produisent du lait pour le Pecorino Romano qui représente le 8154% de pecorino DOP produit en Italie le 52% de celui produit en Europe. Le Pecorino Romano est en surplus de plus de 100.000 quintaux. On est passé de 939€/kg de mai 2015 avec du lait payé 120€ à 559€/kg en février courant. Ce fromage représente en Sardaigne 60% de tout le Pecorino produit par conséquent ce dernier détermine le prix de tout le lait de brebis et de ses dérivés. 

Il semble clair que le problème ne puisse pas être résolu simplement en encourageant les producteurs solution qui serait un simple remède. Il faut mettre en place des règles claires un contrôle strict des industries qui transforment et en même temps des actions directes qui favorisent le développement de centrales de coopérations des producteurs et la formation sur le territoire de techniciens spécialisés qui aident les producteurs à faire face aux marchés internationaux. 

Les associations ACLI Cagliari et CREI ACLI SARDEGNA sont proches aux nombreux bergers et à leurs familles et sont prêtes à soutenir toutes les actions pacifiques utiles à revendiquer le droit à une compensation équitable du produit. C’est pour cette raison que nous demandons un engagement concret à la Région Sarde ainsi qu’à tous les décisionnaires au niveau national et international aux industriels et au système de la coopération. 

Il faut travailler ensemble afin de trouver dès que possible une solution à long terme et durable à ce conflit avant qu’il ne soit trop tard.

Facebooktwitter